27 octobre 2010

Réforme des retraites

Pourquoi devons-nous rester mobilisés ?

La promulgation de la loi sur les retraites aura vraisemblablement lieu autour du 15 novembre. Bien qu’elle soit en passe d’être votée, cette loi peut toujours être corrigée.


Nous devons avec obstination poursuivre dans notre démarche « Pouvoir s’opposer ; toujours proposer ». Ainsi, nous voulons avancer sur la retraite personnalisée – 60/65 ans. Le Sénat a pris en compte notre proposition et l'a inscrite en amendement à la loi dans les réflexions à engager, comme pour les financements équitables et solidaires et l’évaluation des conséquences sur l’emploi. Nos arguments  et notre persévérance ont d'ailleurs précédemment permis une meilleure prise en compte de la situation des femmes, ainsi que l’introduction dans la loi d’un livret de suivi professionnel permettant d’évaluer la pénibilité de certains emplois.


Pouvons-nous nous réjouir de la belle complicité entre la CFDT et le MEDEF pour tenter une sortie de conflit en proposant une négociation sur les jeunes et les séniors ? En effet, il faudra plus qu’un simple engagement à négocier, il faudra enfin de vrais résultats !

Rappelons que la CFTC a fait depuis plus de deux ans, de la question de l’autonomie des jeunes sa priorité. D’ailleurs, nous avons rencontré le 21 septembre dernier Marc-Philippe Daubresse, ministre de la Jeunesse et des Solidarités. Le ministre s’était alors engagé à examiner attentivement nos propositions concrètes : mise en place d’un chèque formation, développement du tutorat, création d’un point info jeune qui présenterait les différents dispositifs adaptés à cette population…Depuis plus deux ans, la CFTC réclame au MEDEF une négociation sur le sujet. Alors ne nous laissons pas abuser par les campagnes de communications des uns et des autres.

De nouvelles négociations sont à venir ; une négociation sur l’Assurance chômage qui concerne aussi les jeunes, les séniors et les fins de droit, une autre concernant les régimes de retraite complémentaires. On pourra y vérifier la portée des engagements de nos partenaires…

Aujourd’hui, c’est l’âge légal de départ à la retraite qui est en jeu. Mais demain, quid de toute notre protection sociale solidaire et de bien d’autres avancées sociales qui pourraient être remises en cause au détriment de tous les travailleurs en France ?


Contrairement à ce que certains peuvent dire, nous sommes fiers de nos valeurs et de nos actions à la CFTC, et nous entendons continuer dans cette voie. Retrouvons-nous jeudi 28 octobre, dans les manifestations, afin de ramener le gouvernement autour de la table des négociations et faire entendre nos propositions.

Jacques Voisin

Président confédéral

Posté par ud cftc 13 à 17:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Réforme des retraites Pourquoi devons-nous rester

Poster un commentaire